chargement

A voir à faire

 

 Outre les activités proposées aux Moulin de Bouchet, la Vendée et ses alentours sont riches en visites.

Du Puy du Fou au château de Barbe Bleue a Tiffauges en passant par la vallée de Clisson, le parc Oriental de Maulévrier, la maison de la rivière, le refuge de Grasla, la cité des oiseaux, le Haras national de la Roche sur Yon, le marais Poiyevin....

Ces quelques sites, vous aideront à établir le programme de vos prochaines vacance en Vendée.

 

A MORTAGNE sur SEVRE, charmant petit  bourg du haut bocage Vendée vous trouverez;

 boulangeries, fleuristes, supermarché,  boucherie, bars, tabacs PMU, cinéma, cabinet médical., station essence, banques, coiffeurs, pharmaciens ...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les activités

Les randonneurs seront ravis en empruntant les sentiers qui bordent la rivière au départ du moulin.
Nous vous proposons différents itinéraires.

  • Randonnées
  • près du Puy du Fou promenade en bord de Sèvre Nantaise_1
  • près du Puy du Fou promenade en bord de Sèvre Nantaise_2
  • près du Puy du Fou promenade en bord de Sèvre Nantaise_3
  • près du Puy du Fou promenade en bord de Sèvre Nantaise_4
  • près du Puy du Fou promenade en bord de Sèvre Nantaise_5
  • près du Puy du Fou promenade en bord de Sèvre Nantaise_6
  • près du Puy du Fou promenade en bord de Sèvre Nantaise_7
  • près du Puy du Fou promenade en bord de Sèvre Nantaise_8
  • près du Puy du Fou promenade en bord de Sèvre Nantaise_9
  • près du Puy du Fou promenade en bord de Sèvre Nantaise_10

Vous êtes pêcheur ? L’endroit est idéal pour profiter de votre passion.

Vous souhaitez profiter de la nature et passer un moment au jardin, le potager est ouvert à tous.

  • Le jardin
  • Le jardin
  • Le jardin
  • Le jardin
  • le potager d mouli_1
  • le potager d mouli_2

Petits et grands peuvent aussi participer aux soins apportés quotidiennement aux animaux, chiens, chats, moutons et chèvre, lapins et volailles.

  • Les animaux
  • Les animaux
  • Les animaux
  • Les animaux
  • Les animaux
  • près du Puy du Fou animaux du moulin_1
  • près du Puy du Fou animaux du moulin_2

A proximité du moulin et du Puy du Fou, vous trouverez piscine, patinoire, golf et swing golf, vol en montgolfière, centre équestre, karting...

Notre bibliothèque est également à votre disposition.

Un incontournable selon les conseils de Dominique, nos boutiques d’usine, de grands choix , des prix uniques, de nombreuses marques tant en vêtements, linge de maison qu’en maroquinerie.

  • les boutiques d'usine_1
  • les boutiques d'usine_2
  • les boutiques d'usine_3
  • les boutiques d'usine_4
  • les boutiques d'usine_5
  • les boutiques d'usine_6
  • les boutiques d'usine_7
  • les boutiques d'usine_8

Les alentours

Nous avons sélectionné pour vous plusieurs lieux touristiques que vous pourriez être tenté de visiter lors de votre séjour. Pour plus d'informations, n'hésitez pas à nous contacter.

Le puy du fou

  • puy-du-fouLocalisation : Les Epesses
  • Distance du Moulin : 15 mins en voiture
  • prévoir 3 jours
  • Pour tous

le Puy du Fou  http://.puydufou.com

Pour profiter au mieux de ce parc de renommée mondiale, nous vous conseillons de prendre le temps de la visite.
Dans la journée cinq spectacles majeurs sont représentés, auxquels s'ajoutent huit autres spectacles pour petits et grands.
Deux spectacles nocturnes vous sont aussi proposés, la Cinéscénie et les Orgues de feu.

Ne manquez pas de déambuler dans ce parc unique! Vous y découvrirez de magnifiques jardins ainsi que de nombreuses espèces d'animaux.

Le château de Barbe Bleue, à Tiffauges

  • tiffaugesLocalisation : Tiffauges
  • Distance du Moulin : 15 mins en voiture
  • prévoir 1 journée
  • Pour tous


Ce château, ayant appartenu à Gilles de Rais, est le plus grand site médiéval de l'ouest. Laissez vous conter son histoire et profitez des différentes activités proposées (tir à l'arc, à l'arbalète...).

Le Parc oriental de Maulévrier

parc-oriental
  • Localisation : Maulévrier
  • Distance du Moulin : 30 mins en voiture
  • prévoir 1/2 journée minimum
  • Pour tous


Rendez vous dans le plus grand jardin japonais d'Europe. Vous serez surpris par sa richesse et le calme qui en émane.

La vallée de CLISSON

  • Localisation : Clisson
  • Distance du Moulin : 30 mins en voiture
  • prévoir 1 journée
  • Pour les adeptes d'histoire et/ou d'architecture

La vallée de Clisson fourmille de monuments modestes ou prestigieux qui témoignent d'un passé riche, haut en couleurs et illustrent une histoire exceptionnelle.

Le refuge de GRASLA

  • Localisation : Les Brouzils
  • Distance du Moulin : 45 mins en voiture
  • prévoir 1 journée
  • Pour tous

Alliez culture et divertissement en découvrant la vie en Vendée durant l'hiver 1794.
Nous consulter pour les dates des spectacles.

Le Logis de la CHABOTTERIE

chabotterie
  • Localisation : St Sulpice le Verdon
  • Distance du Moulin : 50 mins
  • prévoir 1/2 journée
  • Pour tous
Vivez l'épopée de Charrette, l'un des généraux des guerres de Vendée, et promenez-vous dans le magnifique jardin du logis.

Et aussi...

  • Saint Laurent/ Sèvre (ville sainte de la Vendée) à 10 mins prévoir 1 journée
  • la Cité des Oiseaux à 25 mins prévoir une 1/2 journée
  • la maison de la rivière à 40 mins prévoir une 1 /2 journée
  • les Sables d'Olonne à 1h prévoir une journée
  • le marais poitevin à 1h15 prévoir une journée

La lettre de mon moulin

Les actualités du Moulin de BOUCHET

 

 

 

 

 

PUY du FOU


Nouvelle récompense pour le PUY du FOU.

Après avoir reçu 2 prix de meilleur parc au monde en 2012 et 2014, prix de la meilleure attraction pour "les amoureux de Verdun" en 2015 et ce prix est à nouveau décerné au PUY du FOU en 2016 pour " le dernier panache".

 

Le château de TIFFAUGES


C'est Geoffroy de THOUARS qui au 12 ème siècle construisit le château de TIFFAUGES et le village du même nom.

Gilles de RAIS, dit barbe bleue, épouse Catherine de THOUARS qui lui apporte TIFFAUGES et son château en guise de dot.

C'est en ce château que Gilles de RAIS commit tant d' atrocités.

En 1440 sa veuve épouse Jean 2 de VENDOME qui donne son nom à la tour qu'il fait construire.

 

Puy du Fou nouveauté 2017.


Cette année encore, le Puy du fou vous offre un nouveau spectacle.A 16 mètres de hauteur, des musiciens vous joueront des airs connus, leurs instruments de musique: des cloches géantes . Ouvrez grand vos yeux et vos oreilles.

 

Un nouvel hôtel

" la Citadelle" vous ouvre ces portes en 2017.

100 chambres y sont proposées.

Franchissez la herse et vous voilà au moyen âge pour votre soirée.

 

et aussi, 2 nouveaux restaurants.

la " mijoterie du roi"

et "l écuyer tranchant "

 

" ....en 2017 le PUY du FOU aura 40 ans. Notre objestif est d'atteindre, cette année là, les deux millions de visiteurs, ce serait un beau cadeau d'anniversaire"

Philippe de VILLIERS

 

 

En 1978, la scinéscénie est joué pour la première fois.

Une famille vendéenne, les MAUPILLIER raconte son  histoire depuis le moyen âge jusqu'à la seconde guerre mondiale.

 

600 bénévoles évoluent en partie sur le plan d'eau devant les ruines du château de PUY du FOU.

Le succès est là dès cette première année avec 80000 visiteurs.

Aujourd'hui, les bénévoles sont au nombre de 2650, 1200 sur la scène à chaque représentation.

En saison, chaque vendredi et samedi soir 13500 spectateurs se pressent dans les tribunes.

 

la scinéscènie en quelques chiffres:

                                                        24 000 costumes

                                                            800 jets d'eau 

                                                             50 drones

 Et de cinq, la nouvelle vient de tomber, le PUY du FOU à remporté ce mardi 14 novembre un nouvel oscar le Hall of fame award à Orlando en Floride à travers son créateur Philippe de VILLIERS. La remise des prix a eu lieu devant les 5 000 invités  de l'IAAPA .

 

 

Le château de TIFFAUGES en été

 

 Jeux anciens Les jeunes chevaliers deviennent acteurs de l'aventure médiévale dans cet espace. Les enfants pourront s'entraîner aux joutes sur des chevaux de bois et s'initier aux jeux d'adresse inspirés du Moyen-âge (palets, jeux d'anneaux, puissance 4, tonneaux, jeu des bâtonnets...)

Selon la légende, Barbe Bleue aurait été le triste hôte du château de TIFFAUGES.

Barbe Bleue, imaginé par Charles PERRAULT  et Gilles de Rais étaient le même personnage.

Gilles de RAIS fût  compagnon d'armes de Jeanne d'ARC.  Au lendemain du sacre de Charles VII en 1429, le roi le nomme Maréchal de FRANCE

Le château de TIFFAUGES est édifié au XII ème siècle au carrefour de l"Anjou, du Poitou et de la Bretagne.

Au XVII ème siècle Charles PERRAULT voit en Gilles de RAIS, tueur d'enfants, le personnage de Barbe Bleue dont il racontera tous les méfaits.

Jeanne d'ARC est capturée à COMPIEGNE. Gilles de RAIS revient alors à TIFFAUGES. Ses vieilles habitudes le gagnent, par orgueil, il se ruine en

distribuant bsa richesse et en organisant de somptueuses fêtes.

Les guerres de religion éclatent au XVI siècle sous François 1er.

La famille VIDAME de CHARTRES propriétaire du château de TIFFAUGES était protestante, c'est au départ du château qu'elle menait campagne contre les catholiques de CLISSON.

En 1529, le gouverneur de Nantes décide d'investir le château.

Dès le premier assaut, les Téphaliens s'enfuient, de nuit, laissant le champ libre aux assaillants. Le château est alors incendié par les troupes de Louis BOUILLE

Gilles de RAIS va s'adonner aux messes noires, sacriices d'enfants et autres prières aux pouvoirs du mal, en " bon catholique " il termine chacune de ces prières par une litanie de saints.

Addiction aux crimes, Gilles de RAIS, commis d'innombrables crimes d'enfants, à CHAMPTOCE, NANTES, MACHECOUL et TIFFAUGES.

Le 26 octobre 1440, il est pendu puis incinéré. ses cendres sont déposées en l'église Notre Dame du Carmel à NANTES. Des révolutionnaires  détruiront son tombeau 350 ans plus tard.

  

 Les guerres de VENDEE 1793-1795


1793, la FRANCE révolutionnaire est mise à mal par la coalition des  armées européennes. La convention ordonne la levée de 300 000 hommes le 10 mars.

Les paysans vendéens se soulèvent à cette décision , ils  n'ont que faire de  cette cause, ils n'iront pas se battre sur ce front, leur bataille c'est " Dieu et le Roi" 

La Vendée militaire va s'étendre sur tout le sud Loire: le Choletais, les Mauges, le bocage vendéen, la région de Challans et le nord est des côtes vendéennes.

Les  guerres de Vendée feront plus de 100 000 morts.

Louis XVI est exécuté, les révolutionnaires s'en prennent à la religion catholique, la révolte gronde en Vendée. 

 

Les guerres de Vendée sont déclarées.

Les Vendéens abandonnent leurs champs et suiivent leurs capitaines de paroisse.
Ni les uns ni les autres ne connaissent les arts de la guerre. Après réflexion et  sur pression des Vendéens, CHARETTE, BOMPCHAMPS, SAPINAUD, LESCURE, TALMOND, et D'AUTICHAMP prennent la tête de ces bataillons armés de fourches et de faux.

La ROCHEJALEIN, comte de son état, militaire, sous-lieutenant de cavalerie, accepte de prendre les armes en avisant ses troupes de cette célèbre phrase ; "Allons chercher l'ennemi, " si, j'avance, suivez-moi: si je recule, tuez-moi, si je meurs venges-moi".

Les Vendéens ( les blancs ) galvanisés par leurs chefs défont les républicains ( les bleus ) dans de nombreuses villes des alentours, Beaupreau, Vihiers, Cholet Chemillé , Saumur en Maine et Loire puis dans les Deux Sèvres à Bressuire et à Thouars à Fontenay le Comte en Vendée. 

l'armée des Vendéens, armée catholique et royale, environ 40 000 hommes va de victoire en victoire,le 18 juin 1783 elle prend la ville d'Angers face à plus de 50 000 bleus.

Le premier août suivant, la convention décide la destruction de la Vendée par les flammes. C'est le général François WESTERMAN qui devra conduire cette opération.

 

Le  premier août 1793 par décret de la convention nationale, l'armée de mayence est envoyé en Vendée avec pour mission de tout bruler.

 

Le 14 août, les républicains  subissent une lourde défaite à Luçon. Prenant conscience des forces vendéennes, 100 000 hommes sous le commandement de Kléber et d'Axo sont envoyés par la convention.

 

Le gouvernement révolutionnaire change de politique suite à la destitution de Robespierre et à la paix revenue outre Rhin.

 A 25 ans, le jeune général HOCHE se retrouve à la tête de l'armée républicaine de Vendée. Selon le traité de la jaunaye il met tout en oeuvre pour le respect de la liberté religieuse , il devient le pacificateur de la Vendée.

Les paysans vendéens n'ont plus envie de se battre et à quoi bon, ils peuvent à nouveau pratiquer leur religion. C'est sans compter sur CHARETTE qui ne compte pas en rester là et repart au combat.

Les anglais eux aussi sont en guerre contre la républque française, Anglais et  Vendéens décident de fairre  alliance.

 Charette et ses soldats vont à pied jusqu'à GRANVILLE à la rencontre des ANGLAIS.

Les bateaux sont bien au rende-vous,  mais ils ne débarqqueront pas.

 

CHARETTE ne peut que se résoudre à se replier avec ce qu'il reste de son armée.

Et pourtant, il n'y a pas d'autre  issue, le retour vers la Vendée va être parsemé d'embuches  dramatiques.

L'itinéraire est le même au retour qu'à l'aller,  et les villes et villages ont été vidés de toute nourriture par les vendéens, ils  n'ont plus rien à manger.

Chaque jour, le nombre de blessés et de malades augmente ralentissant la marche de la colonne.

Les conditions d'hygiène sont telles que la dysentrie se propage clairsement les rangs et diminuant toujours plus le nombre des combattants.

Devant PONTORSON, les Vendéens mettent en déroute TRIBOUT et ses troupes.

Le 20, ils sont à DOL, la cavalerie républicaine sous les ordres de WESTERMANN attaque la ville, les VENDEENS résistent et les  repoussent.

Le soir même, WESTERMANN lance à nouveau ses troupes à l'assaut les Vendéens les repoussent à nouveau.

Le 22 novembre, suivi de ses troupes, STOFFLET entre dans ANTRAIN et massacre les Républicains, les survivants s'enfuient vers PARIS, ANGERS ou NANTES.

Les républicains sont terrorisés  . Les blancs victorieux mais harassés par les batailles, le chemin parcouru, malades,  n'ont plus qu'une seule envie,  rentrer au pays.

En traversant la Loire, les Vendéens se pensaient hors d'atteinte, leur retour va s'avérer être un vrai cauchemar.

C'est ce que l'on peut appeler la débandade, une grande majorité des soldats de l'armée catholique et royale usée par tant de combats et de chemins parcourus, n'obéissent plus aux ordres de leurs chefs sauf quelques troupes qui respectent encore la discipline.

Les femmes et les enfants se hasardent à s'éloigner des troupes pour chercher à mannger et à boire, vainement le plupart du temps.

La brillante armée catholique et royale d'hier n'est plus aujourd'hui qu'une bande d'errants

Les prêtres et les femmes apportent leur réconfort à ceux qui souffrent, à ceux qui vont mourir.

Les médicaments manquent alors que les besoins sont  chaque jour grandissant.

Un nouveau fléau s'abat sur les vendéens en déroute, la nourriture à base de blé noir, l'eau croupie absobée , c'est la dysentrie qui fait des ravages notamment chez les enfants, les vieillards et les femmes.

 Dans les fossés gisent les blessés et les malades qui n'ont pas eu la force de se hisser dans les chariots.

C"est la mort qui les guette, une mort que certains souhaitent plutôt que d'être égorgés par les bleus.

 Pourtant, les combatsne prennent pas fin, La ROCHEJAQUELEIN et STOFFLET,nqui ont réussi à traverser la Loire avant Savenay, n'ont pas participé à la virée de Galerne n'ont de cesse d'harceler les républicains.

Le 16 décembre les Vendéens atteignent les bords de la Loire à Ancenis. La ROCHEJACQUELIN et STOFFLET parviennent à traverser le fleuve avec une poignée d'hommes, mais ils sont aussitôt dispersés par quelques détachements républicains.

Manquant d'embarcations, les Vendéens poursuivent néanmoins la traversée jusqu'au lendemain où des canonières républicaines venues de Nantes coulent les bateaux.

Les républicains s'installent à Chateaubriand et à Nord sur Erdre Westerman y massacre 300 à 400 retardataires Vendéens.

Les vendéens sont entre 10 et 15 000 dont 6 à 7 000  soldats, ils fuient vers l'Ouest. Le 22 décembre, ils prennent Savenay.

Le lendemain, ils attaquent la ville. C'est un nouveau massacre, entre 3  et 7 000 vendéens sont tués ou exécutés sommairement.

Les républicains dénombrent 30 morts et 200 blessés. Dans les huit jours qui suivent la bataille, 2 000prisonniers pris les armes à la main sont fusillés. Les femmes et les enfants sont envoyés dans les prisons de Nantes.

Au terme de la virée de Galerne, la victoire républicaine est acquise, sur les 60 à 100 000 vendéens ayant franchi la Loire, 4 000 seulement ont réussi à retraverser le fleuve: entre 50 et 70 000 sont morts et 20 000 ont été fait prisonniers. Les survivants, dispersés en petites bandes se cachent dans les bois du Maine, de Haute Bretagne ou du Morbihan, appuyés par une partie des populations locales.

Cette victoire ne rassure ni les généraux, ni les  envoyés en mission: la longue errance de cette colone de Vendéens, alors qu'on croyait l'insurection presqu'écrasée a terrifié le pays. 

 Pour eux l'ensemble de la région, est dominée par la contre révolution. Ceci explique la répression qui s'abat contre les insurgés. Quant à l'intensité de cette répression, elle renvoie à une exacerbationde  la violence qui rend caduque les règles habituelles de la guerre "pour un certain nombre de responsables politiques et militaires comme pour des soldats et des militants", mais contraire aux décrets de la Convention ( femmes, enfants, vieillards et même hommes sans armes devant, par exemple, être préservés) à qui chefs militaires et représentants en mission mentent régulièrement.

Alors que la grande  armée combat au nord de la Loire, en Vendée, les chefs de l'armée du marais; CHARETTE, La Cthelinière, JOLY et SAVIN continuent de combattredans le Haut Poitou et  le pays de Retz.

Pour les Républicains, la priorité est de reprendre l'île de Noirmoutier afin d'empêcher les Vendéens d'entrer en contact avec les Britanniques. Le commandement des troupes est confié au général HAXO.

Le 8 novembre, HAXO sort de NANTES avec 8 000 hommes, le 9 il prend MACHECOUL puis le 28, il fait jonction à LEGE avec JORDY et GUILLEME.Le 25 novembre, la garnison de Nantes s'empare de Port-Saint Père, le quartier général de Cathelinière.

Ce dernier qui avait battu un détachement la veilletrouve refuge dans la forêt de Princé.

Deux jours plus tard l'avant- garde républicaine met en fuite les Vendéens à la Garnache.

Charette se retranche sur l'ile de Bouin, mais le 16 décembre l'adjudant généralJordy prend l'ile d'assaut avec 3 000 hommes.

Charette parvient de justesse à s'échapper avec le gros de ses troupes, mais les  vendéens laissent de nombreux morts.

 200 à 300 femmes sont capturées et 900 prisonniers républicains sont délivrés.

Dans leur fuite, les vendéens tombent par chance sur un petit convoi de munitions qui leur permet de se réapprovisionner.

La troupe de Charette rejoint ensuite celle de Joly et  Savin.Le 8 décembre, ils sont repoussés à Legé.

Les vendéens se portent alors sur le camp des quatre chemins qui est pris d'assaut le onze décembre.

Le lendemain, la troupe gagne Les Herbiers où Charette est élu général en chef par les officiers malgré l'hostilité de ses rivaux Joly et Savin. 

Charette décide alors  de se porter sur l'Anjou afin d'étendre son influence, il y parvint sans rencontrer de résistance sérieuse, rallie 600 à 900 Angevins mais à Maulévrier, il rencontre Henri de La Rochejaquelein rescapé de la virée de Galerne.

Les deux chfs ne parviennent pas à s'entendre, et Charette rebrousse chemin vers les marais.

Le trente et un décembre, il s'empare de Machecoul mais les républicains reprennent la ville deux jours plus tard.

L'offensive de Haxo sur Noimoutier a été un temps retardée à cause du siège d'Angers, mais le 2 janvier il peut lancer ses 6 000 hommes à l"assaut de l'île.

Après un sanglant combat, les 1800 défendeurs capitulent en échange de la vie sauve.

Malgré la promesse du général Haxo, ils sont tous fusillés sur l'ordre des représentants en mission Prieur de la Marne, Turreau et Bourbotte. Le général d'Elbée , blessé, est exécuté dans son fauteuil.

De son côté, Charette est en déroute, avec le millier d'hommes qui lui reste, il tente de s'emper de Saint Fulgent mais il est battu à deux reprises par l'adjudant général Joba.

Blessé; il tente de se cacher des colonnes républicaines en trouvant refuge au Val de Morière à Touvois avec les quelques centeines d'hommes qui lui reste.

Après la virée de Galerne, les représrntants en mission, Prieur de la Marne, Turreau, Bourbotte, Thirion, Bissay, Tréhouart et Le Carpentier établissent des commissions militaires révolutionnaires pour juger les prisonniers vendéens et chouans, ainsi que les habitans suspectés de complicité avec les rebelles ou encore les soldats accusés de fuite ou de désertion.D'autres prisonniers sont jugés par les tribunaux criminels.

En Normandie, la répression suit le siège de Granville, au moins 43 condamnations à mort sont proncées à Grandville par une commission militaire, 13 personnes à Coutances. Puy du fou.A alençon, le tribunal criminelcondamne 189 personnes à la peine de mort, dont 172 prisonniers vendéens. Puy du Fou.

Dans la Sarthe, des commissions militaire et le tribunl criminel siègent à Sabl" sur Sarthe et au Mans